Sauver les églises: la solution pour réduire les coûts de chauffage

chauffage église

Les églises font partie de notre patrimoine et nous apprécions qu’il y ait un édifice religieux dans chaque village pour accueillir les événements importants de notre vie.

Pourtant, nos églises risquent de disparaître, car elles n’arrivent plus à payer leurs factures de chauffage. Le chauffage des églises représente une part des plus importantes de leur budget et la situation est particulièrement problématique pour les églises des régions.

Le cas particulier du chauffage des églises des régions

Les églises sont généralement des bâtiments imposants et difficiles à chauffer. Les factures de chauffage représentent donc une charge importante que les petites églises ont de plus en plus de mal à gérer.

En effet, ces églises sont surtout fréquentées lors d’événements importants, et ceci tout particulièrement l’hiver. Comme, elles sont moins fréquentées, elles ne disposent que d’un budget réduit. Elles sont donc obligées de faire des concessions importantes pour réussir à réduire leur budget de chauffage, tout en continuant à assurer le meilleur accueil possible.

Résultat: plusieurs églises n’ouvrent leurs portes que pour les événements importants. Elles réservent ainsi le budget dont elles disposent pour accueillir les fidèles pour les mariages, les baptêmes, les funérailles et les autres événements importants qui rythment leur vie.

La majorité de nos édifices religieux n’ont donc plus les moyens d’assurer un accueil continu. En fait, les problèmes de chauffage sont tellement importants que, dans le meilleur des cas, elles n’offrent plus que quelques messes par semaine.

La gestion du chauffage des églises met donc en péril l’avenir de nos édifices religieux. L’évolution croissante des factures énergétiques fera peser une charge qui sera de plus en plus difficile à gérer. Il est donc urgent de s’attaquer au problème et de trouver des solutions différentes pour chauffer les églises à moindre coût.

La bonne nouvelle, c’est que les solutions existent! Il est aujourd’hui possible de changer de système de chauffage pour passer à l’énergie renouvelable, comme la géothermie, et faire chuter le prix des factures énergétiques.

Cette réflexion est d’autant plus importante que cette transition peut se faire à moindre coût. Il est en effet possible de faire fonctionner un système géothermique avec les radiateurs à eau chaude d’origine.

Chauffage d’une église, la problématique d’adapter la température selon les besoins

Les anciens systèmes de chauffage ont un inconvénient majeur quand il faut faire augmenter la température. Les églises des régions alternent entre des périodes de fermeture pendant lesquelles la température du chauffage est maintenue à 5°, alors que la température doit remonter à 20° quand l’église doit accueillir les fidèles.

Or, selon nos renseignements, il faut près de 2 jours aux petites églises pour remonter la température après une période de fermeture. Cette situation n’est pas rentable à long terme :

  • Elle provoque une perte d’énergie importante.
  • Elle oblige de prévoir les périodes d’ouverture et ne permet donc pas de s’adapter aux besoins des fidèles.

Pourtant, ce type de problème de chauffage est assez simple à résoudre. Il existe des solutions, simples à mettre en place,pour augmenter la capacité de chauffe du système de chauffage existant d’une église.

Le système OV-100 est une solution à peu de frais. Il est simple à installer, ne demande pas une grande expertise, ni de gros travaux et il augmente de façon importante la capacité de chauffe des radiateurs traditionnels.

Le cas de East Hereford

La petite municipalité East Hereford en Estrie a été une pionnière à ce titre durant l’hiver 2014-2015. L’église de cette communauté de 300 habitants a fait installer un système géothermique et au lieu d’investir dans le remplacement de ses anciens radiateurs à ailettes, ce qui aurait fait gonfler la facture, elle s’est inspirée du système OV-100 et fait installer de petits ventilateurs directement sur les radiateurs existants. Résultat : au lieu de prendre 2 jours pour faire passer la température intérieure de l’église de 5° à 20°C, c’est en 5 heures que ce résultat a été obtenu, et cela grâce à une meilleure diffusion de la chaleur. La géothermie combinée aux ventilateurs sur les radiateurs à ailettes a donc permis à cette petite église de réaliser d’importantes économies.

Autres cas de passage à la géothermie

L’église Saint-Charles-de-Bellechasse a fait le saut en 2011. En association avec l’hôtel de ville, l’église a converti son système de chauffage à la géothermie et ainsi diminué de 67% sa consommation en électricité. La paroisse Saint-François-d’Assise de Clair au Nouveau-Brunswick a également fait le choix de la géothermie en 2012. Selon ses prévisions budgétaires, cette paroisse espère rembourser l’emprunt sur une période de 5 à 10 ans. Pour réaliser leur projet, l’église a fait le choix de remplacer certains radiateurs par des radiateurs fonctionnant à basse-température. L’utilisation du système OV-100 leur aurait certainement fait économiser quelques milliers de dollars et permis de rembourser leur emprunt plus rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *